Editorial

Civitas – Seconde UDT du Pays Réel

Pour la reconquête de nos communes au Christ-Roi

Préparation des élections municipales de 2020

  • Vous qui aimez la France mais qui souffrez de la voir dans l’état de décadence et d’anarchie où elle est tombée ;
  • Vous qui aimez la France mais qui vous sentez de plus en plus étranger en son sein ;
  • Vous qui aimez la France mais qui serrez les poings en la sachant livrée à la franc-maçonnerie et au pouvoir mondialiste apatride ;
  • Vous dont le bon sens se révolte contre des lois iniques qui arrivent à marier les homosexuels et à leur confier des enfants ;
  • Vous chez qui s’exaspère le sens de la justice parce que les paresseux sont payés à ne rien faire et les délinquants laissés en liberté ;
  • Vous qui ne voulez haïr personne mais qui mesurez l’iniquité de l’invasion de notre sol national par certaines populations décidées à ne pas s’assimiler ;
  • Vous qui aimez vos enfants mais qui êtes angoissés à la pensée de leur avenir dans un pays qui a renié l’ordre, la discipline et ses traditions ;
  • Vous qui croyez davantage au Décalogue qu’à la déclaration des droits de l’homme et à Jésus-Christ qu’à Mahomet ou Gambetta ;
  • Vous qui ne voulez pas désespérer mais qui vous demandez qui pense encore comme vous ;

Sachez que vous pensez comme nous et que nous pensons comme vous !

  • Rejoignez-nous à l’université d’été de Civitas pour prendre part à notre lutte contre la destruction de notre pays ;
  • Unissez vos efforts aux nôtres pour que nous soyons plus nombreux et plus forts dans notre reconquête des communes françaises ;
  • Participez à la diffusion d’une doctrine politique contrerévolutionnaire qui se refuse de brader l’héritage catholique et français ;
  • Connaissez le réconfort de trouver des hommes et des femmes animés des mêmes pensées que vous et décidés à sauver la France ;
  • Si vous êtes catholiques, soyez les bienvenus car nous le sommes et nous fondons le relèvement de la France sur le règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ ;
  • Si vous n’êtes pas catholiques mais que vous aimez la France, l’ordre et que vous avez le souci du bien commun et de l’avenir, soyez aussi les bienvenus : nous serons heureux de vous accueillir parmi nous.

Nous vous disons à bientôt !